vitriol

vitriol [ vitrijɔl ] n. m.
XIIIe; vedriol v. 1100; lat. vitreolus « vitreux »
1Chim. Anc. Sulfate. Vitriol blanc (sulfate de zinc), bleu (de cuivre), vert (sulfate ferreux).
2Huile de vitriol (1560) , et ellipt (1876) le vitriol : acide sulfurique concentré, très corrosif. Défigurer au vitriol (bagarres du XIX e s.) vitrioler. « Un regard corrosif comme une goutte de vitriol » (Duhamel). Fig. Un portrait au vitriol. « Un tract au vitriol » (Le Monde, 1974). Par anal. Vieilli Alcool très fort et de mauvaise qualité. tord-boyaux.

vitriol nom masculin (bas latin vitriolum, du latin classique vitreolus, de verre) Nom donné autrefois aux sulfates. Ancien nom de l'acide sulfurique concentré. (On disait aussi huile de vitriol.) Vieux. Alcool très fort et de mauvaise qualité. ● vitriol (citations) nom masculin (bas latin vitriolum, du latin classique vitreolus, de verre) Hippolyte Adolphe Taine Vouziers 1828-Paris 1893 Académie française, 1878 Le vice et la vertu sont des produits comme le vitriol et le sucre. Histoire de la littérature anglaise, Introduction vitriol (expressions) nom masculin (bas latin vitriolum, du latin classique vitreolus, de verre) Littéraire. Au vitriol, mordant, très caustique.

vitriol
n. m. Acide sulfurique concentré, très corrosif.
|| Fig. Au vitriol: d'un caractère violent, caustique, corrosif (en parlant d'un discours, d'un écrit, etc.). Pamphlet au vitriol.

⇒VITRIOL, subst. masc.
CHIMIE
A. — Vieilli. [Empl. comme terme générique] Synon. de sulfate. Vitriol de cuivre, de plomb, de zinc. Nous citerons pour exemple l'acide du soufre. C'est du vitriol de fer qu'on a retiré cet acide dans le premier âge de la chimie; et on l'a nommé acide vitriolique (LAVOISIER, Chim., t. 1, 1789, p. 73).
Vitriol ammoniacal. Sulfate d'ammoniaque. (Ds Comm. t. 2 1839, LITTRÉ-ROBIN 1858).
Vitriol d'argile. ,,Sulfate d'alumine`` (Comm. t. 2 1839).
Vitriol blanc, de Goslar. Sulfate de zinc. (Ds NYSTEN 1824, Méd. Biol. t. 3 1972).
Vitriol bleu, de Chypre, de Vénus. Sulfate de cuivre. Le sulfate de cuivre, vitriol bleu, vitriol de Chypre, couperose bleue, est peu employé en teinture (BERTHOLLET, Art teint., t. 1, 1804, p. 422). On utilise beaucoup depuis quelque temps la soude du commerce pour précipiter l'oxyde de cuivre du vitriol bleu (Ch. DURAND, Industr. minérales Lorr., 1893, p. 42).
Vitriol vert, martial (ou de Mars). Sulfate de fer. La troisième section comprend les vitriols de Mars, de Vénus, de zinc (METZGER, Genèse sc. cristaux, 1918, p. 159). Le savant grec Dioscoride, au Ier siècle de notre ère (...) avait trouvé le secret de la préparation de l'eau de chaux ou de celle de l'acétate de plomb, du vitriol vert et de diverses huiles (CARON, HUTIN, Alchimistes, 1959, p. 86).
B. — 1. Huile de vitriol, p. ell., vitriol. Acide sulfurique concentré. Esprit, flacon de vitriol. Donnez-moi, je vous prie, une demi-once de vitriol.Justin, cria l'apothicaire, apporte-nous l'acide sulfurique (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 3). C'est aux alchimistes arabes que l'on doit l'eau régale, l'huile de vitriol, l'esprit de vin (CARON, HUTIN, Alchimistes, 1959, p. 86).
P. métaph. La calomnie est un acide qui défigure, c'est un vitriol de l'âme (LA VARENDE, Saint-Simon, 1955, p. 415).
2. Au fig. ou p. anal. [P. réf. à l'action corrosive du vitriol]
a) Pop., vieilli. Eau-de-vie très forte et généralement de basse qualité. Synon. tord-boyaux. L'ancien chauffeur se fit servir une double mesure de vitriol (A. DAUDET, Jack, t. 2, 1876, p. 171). Un groupe s'était formé à la porte de l'assommoir.Dis donc, Bibi-La-Grillade, demanda une voix enrouée, est-ce que tu payes une tournée de vitriol? (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 407).
b) Loc. fig. Au vitriol. [En parlant d'un écrit, d'un propos, d'un dessin, etc.] Caustique, virulent. Synon. corrosif, mordant. Description, portrait, humour au vitriol. Des écrivains célèbres, comme Octave Mirbeau ou Lucien Descaves signaient dans l'En dehors de Zo d'Axa des articles au vitriol (BERNANOS, Gde peur, 1931, p. 291). Il continua à célébrer l'art de l'auteur exquis des Danseuses et du graveur au vitriol du Psst (L. DAUDET, Brév. journ., 1936, p. 67).
REM. Vitriolisation, subst. fém. a) Chim., vieilli. Transformation d'un sulfure en acide sulfurique. (Dict. XXe s.). b) Minér. Efflorescence des sulfates de fer pulvérulent sur les pyrites en décomposition. Phénomène de la vitriolisation des roches à la surface du globe (F. LEBLANC ds Ann. chim. et phys., t. 15, 1845, p. 498).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. [Fin XIe s. vedriol « sulfate de fer » (RASCHI, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, p. 1048)] XIIIe s. vitriol (Simples medecines, éd. P. Dorveaux, p. 77); 1561 vitriol vert « sulfate de fer » (DU FOUILLOUX, La Venerie, p. 191); 1636 vitriol blanc, vitriol bleu (MONET); 1680 vitriol de Chypre (RICH.); 1690 vitriol de Mars (FUR.); 1762 vitriol martial (Ac.); 2. 1575 huille de vitriol (PARÉ, Œuvres compl., V, 13, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 1, p. 341); 3. 1828-29 « alcool très fort » (VIDOCQ, Mém., t. 3, p. 122). Empr. au lat. médiév. vitriolum, dér. de vitrum « verre », à cause de l'apparence vitreuse de ces sels. Fréq. abs. littér.:82.
DÉR. 1. Vitriolerie, subst. fém. Lieu, usine où l'on fabrique du vitriol. Les nouvelles installations de la compagnie de St-Gobain se spécialisent dans la préparation des engrais complets et, de ce fait, comprennent toujours une vitriolerie (Industr. fr. engrais chim., 1954, p. 9). []. 1re attest. 1872 (LITTRÉ); de vitriol, suff. -erie. 2. Vitriolique, adj., chim., vieilli. Synon. de sulfurique. Ces nouvelles substances diffèrent de l'éther proprement dit ou vitriolique par certaines propriétés qui sont particulières à chacune d'elles (BERTHELOT, Synth. chim., 1876, p. 134). Acide vitriolique. J'examinai l'humidité de l'air, au moyen de l'hygromètre, de l'alcali pur et de l'acide vitriolique (Voy. La Pérouse, t. 4, 1797, p. 2). []. Att. ds Ac. 1740-1878. 1res attest. a) 1580 « de la nature du sulfate » (PALISSY, Disc. admir., Pierres, p. 268), b) 1787 acide vitriolique « acide sulfurique » (GUYTON DE MORVEAU, Méthode de nomenclature chim., Paris, Cruchet, p. 109); de vitriol, suff. -ique. 3. Vitrioliser, verbe trans., chim., vieilli. ,,Transformer un sulfure en acide sulfurique`` (DUVAL 1959). Empl. part. passé passif. Eau vitriolisée. Eau à laquelle on ajoute du vitriol. Deux barriques contiendront de l'eau bouillie, à laquelle on joindra quatre onces d'esprit de vitriol, sans autre préparation. Sur l'une, on mettra N 1, E B V, et sur l'autre, N 2, E B V, c'est-à-dire, eau bouillie, vitriolisée (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 201). [], (il) vitriolise [-li:z]. 1res attest. a) 1797 id., b) 1819 vitrioliser (BOISTE); dér. sav. de vitriol, suff. -iser; cf. 1762 vitriolisation « efflorescence du sulfate de fer » (VALM. t. 2, p. 3, note a).

vitriol [vitʀijɔl] n. m.
ÉTYM. XIIIe; vedriol, v. 1100; du lat. vitreolus « vitreux ».REM. L'étym. des alchimistes (anagramme évoquant la pierre philosophale) a été inventée après coup.
1 Anc. chim. Nom donné aux sulfates ( Sel). || Vitriol blanc (sulfate de zinc), bleu (de cuivre), vert (sulfate ferreux). → Liqueur, cit. 2. || Qui contient du vitriol. Vitriolé (vx).
2 (1560). || Huile de vitriol, et, ellipt. (mil. XIXe) vitriol : l'acide sulfurique (cit. 1) concentré, très corrosif. → Produit, cit. 3, Taine.
Par compar. || Un regard corrosif (cit. 2) comme une goutte de vitriol.
0 Il semble avoir été tracé par une furie à froid, qui sait écrire, et qui grave chaque trait en trempant sa plume dans du fiel ou dans du vitriol. Le mot impitoyable, à chaque ligne, est trouvé.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 8 juil. 1850.
3 Fig. (du sens 2). || Humour, portrait au vitriol, très corrosif, caustique, mordant.
4 (1876, Daudet). Par anal., vieilli. Mauvais alcool très fort. Tord-boyaux (→ Prospérer, cit. 2).
DÉR. Vitrioler, vitriolique; (du sens 1) vitriolé, vitriolisation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vitriol — Vit ri*ol, n. [F. vitriol; cf. Pr. vitriol, vetriol, Sp. & Pg. vitriolo, It. vitriuolo; fr. L. vitreolus of glass, vitreus vitreous. See {Vitreous}.] (Chem.) (a) A sulphate of any one of certain metals, as copper, iron, zinc, cobalt. So called on …   The Collaborative International Dictionary of English

  • vitriol — VITRIÓL, vitrioluri, s.n. (pop.) Acid sulfuric (în soluţie concentrată). ♦ (înv.) Nume dat unor sulfaţi. [pr.: tri ol] – Din fr. vitriol. Trimis de ana zecheru, 08.04.2004. Sursa: DEX 98  VITRIÓL s. v. acid sulfuric. Trimis de siveco, 05.08.2004 …   Dicționar Român

  • vitriol — VITRIOL. s. f. Espece de mineral qui est acide. Vitriol commun. vitriol Romain. vitriol blanc. poudre de vitriol. esprit de vitriol …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vitriol — [vi′trē ôl΄, vi′trē əl] n. [ME < MFr < ML vitriolum, vitriol < LL vitreolus, glassy < L vitreus, glassy: from the glassy appearance] 1. a) any of several sulfates of metals, as copper sulfate (blue vitriol), iron sulfate ( green… …   English World dictionary

  • vitriol — (n.) late 14c., sulphate of iron, from O.Fr. vitriol (13c.), from M.L. vitriolum vitriol, from neuter of vitriolus, from L.L. vitreolus of glass, from L. vitreus of glass, glassy, from vitrium glass (see VITREOUS (Cf. vitreous)). So called from… …   Etymology dictionary

  • Vitriol — Vit ri*ol, v. t. [imp. & p. p. { oled}or { olled}; p. pr. & vb. n. { oling} or { olling}.] [From {Vitriol}, n.] 1. (Metal.) To dip in dilute sulphuric acid; to pickle. [Webster 1913 Suppl.] 2. To vitriolize. [Colloq.] [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • vitriol — vitrìōl m <G vitrióla> DEFINICIJA kem. staro ime za galicu i za sumpornu kiselinu ETIMOLOGIJA njem. Vitriol ← lat. vitreus: staklen …   Hrvatski jezični portal

  • Vitriol — Vitriol, die allgemeine Bezeichnung für schwefelsaure Metallsäge; 1) Blauer od. Cyprischer V., ist Schwefelsaures Kupferoxyd, s. Kupfervitriol; 2) Grüner V., ist Schwefelsaures Eisenoxydul, s. Eisenvitriol; 3) Weißer (Zinkvitriol, Galizenstein),… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Vitriōl — Vitriōl, das Schwefelsäuresalz eines Metalls, z. B. Eisenvitriol (grüner V.), soviel wie schwefelsaures Eisenoxydul; Kupfervitriol (blauer V.). soviel wie schwefelsaures Kupferoxyd; Zinkvitriol (weißer V.), soviel wie schwefelsaures Zinkoxyd,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Vitriol — Vitriōl, Bezeichnung aller in Wasser löslichen schwefelsauren Salze schwerer zweiwertiger Metalle, bes. des Zinks, Mangans, Eisens, Kobalts, Nickels und Kupfers. Blauer V. ist Kupfer V., grüner V. Eisen V., weißer V. Zink V.; Admonter, Salzburger …   Kleines Konversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.